SQUARE DANCE

2015
Vidéo, 16:9, couleur, muet, 5’30”
Dimensions variables

Violet-jaune-bleu-orange-vert-pourpre. Les couleurs alternent, les feuilles s’envolent et laissent des images fantômes qui dansent dans les yeux...

La vidéo est basée sur les écrits de Goethe dans le "Traité des couleurs". À travers diverses situations il y examine des effets que l'observation de la couleur dans différents contextes peut provoquer sur la vision humaine.
Plusieurs essais parlent des couleurs complémentaires qui apparaissent dans l'oeil 'intérieur' après un certain temps d'observation d'une surface colorée. Intéressée par la notion de l'invisible, par ce qui n'est pas là mais qui l'est quand même, je traduit les écrits de Goethe dans mes propres essais.

'square dance' pointe un des phénomènes de façon simple et silencieuse, aiguille le regard, et invite à faire échapper les images au-delà de l'écran.

Violett-Gelb-Blau-Orange-Grün-Purpurrot. Die Farben wechseln, Blätter fliegen davon. Es bleiben Fantombilder, die in den Augen tanzen...
Video auf der Grundlage von Goethes "Farbenlehre"

Violet-yellow-blue-orange-green-purple. Colours alternate, the sheets fly away and leave phantom images dancing in the eyes...
Video based on Goethe's "Theory of Colours"

<<<

« 49 – Tenons un petit morceau de papier de couleur vive ou un morceau de tissu de soie devant un fond blanc peu éclairé, fixons-le sans bouger et, toujours sans mouvoir l’oeil, enlevons-le au bout d’un certain temps ; on percevra sur le fond blanc l’image d’une autre couleur. On peut également laisser le morceau de papier à sa place et déplacer les yeux sur le fond blanc : on verra aussi cette autre couleur ; car elle provient d’une image qui désormais appartient en propre à l’oeil. »
Johann Wolfgang Goethe, Traité des couleurs, Triades Paris 2006, p. 108

"49. Man halte ein kleines Stück lebhaft farbigen Papiers oder seidnen Zeuges vor eine mäßig erleuchtete weiße Tafel, schaue unverwandt auf die kleine farbige Fläche und hebe sie" ohne das Auge zu verrücken, nach einiger Zeit hinweg, so
wird das Spektrum einer andern Farbe auf der weißen Tafel zu sehen sein. Man kann auch das farbige Papier an seinem Orte lassen und mit dem Auge auf einen andern Fleck der weißen Tafel hinblicken, so wird jene farbige Erscheinung sich auch dort sehen lassen: denn sie entspringt aus einem Bilde, das nunmehr dem Auge angehört."
http://www.merke.ch/goethe/farbenlehre/farb_1_physiol.php - 11.06.2015

exhibition view | MOUSAI | Galerie Dohyang Lee, Paris, 2016
photo: Aurélien Mole